Léa Roblot
Faire de la soupe avec des cailloux
SAMEDI 27 AVRIL 2024

Catégorie
SDI 2024, Stage, Stages 2024
À propos

Le jeu clownesque est une porte vers une improvisation très libre et créative. Tout comme les enfants qui jouent au grand restaurant en mélangeant des cailloux, le clown est juste parcequ’il croit en sa propre réalité. Sa conviction lui suffit. Et comme le chien, le clown a suffisamment d’amusement avec un seul bâton. Il se satisfait d’un petit quelque chose, encore faut-il savoir le déceler… Il tire une idée jusqu’à épuisement puis l’alimente par sa fantaisie.Comme en improvisation, l’écriture clownesque est une succession de choix. Le chemin qu’ils vont donner compte plus que l’arrivée.Ce n’est pas un stage pour « trouver son clown ». C’est une manière de développer son écoute, avoir d’avantage conscience de son corps et de soi dans l’espace, de sa prise de parole. Passer par le jeu clownesque pour improviser, c’est se surprendre, y croire, laisser son égo de côté, être patient, accepter de perdre… et tout faire pour obtenir l’amour du public. C’est une voie pour dire non en impro, pour jouer les méchant.e.s, les moches, les saloperies, les loosers, pour développer la poésie d’une scène, pour faire un pas de côté et raconter le monde autrement. C’est faire croire qu’on a préparé une bonne soupe alors qu’on y a versé des cailloux.

 

PETITE BIO

 

Léa Roblot commence l’improvisation théâtrale à l’adolescence et joue différentes formes en France, Suisse et Belgique : match, catch, formats court et long (Once a Poney time), doublage, créations jeune public (Les Balbutiés, La Poule). Et depuis maintenant 1 an 1/2 le théâtre physique et danse improvisée avec le collectif Les Sémillants. Diplômée de l’Université de Rennes en Arts du spectacle, elle se forme également à la danse contemporaine, notamment auprès de Dominique Jégou, Yuval Pick, Loïc Touzé. De 2020 à 2022, elle suit la formation professionnelle Artiste-clown de l’École du Samovar (avec Lucie Valon, Alexandre Pavlata, Jean-Luc Vincent, Mickaël Egardet Franck Dinet…). En 2023, elle co-fonde la Compagnie Glu et co-écrit le duo de clowns À Peu de choses près, lauréat du Plateau Premier(s) Gestes. Elle co-écrit Oh La Honte, projet théâtral et clownesque basé sur des récoltes de hontes, avec Elise Roth. Elle est également interprète dans la pièce de théâtre physique Le Bal des Filles, mise en scène par Catherine Dubois/Cie Inex. Léa est aussi formatrice pour enfants et adultes, par la pratique du théâtre et du clown, et intervient au Samovar .Les questions féministes sont centrales dans son quotidien et son travail. Sous le maître mot du rire, elle creuse ce qui l’anime sur scène : chercher le juste milieu entre penser vite et jouer lentement ; trouver ce qui lui est intime, l’accepter et le retranscrire avec honnêteté ; célébrer l’accident, le ridicule, la perte de dignité, le hasard et le monstrueux.

 

10h – 17h – Lieu à définir

 

 

Tu voulais absolument ta place ? Tu peux guetter les reventes de places entre particuliers sur le groupe facebook « SDI – Le groupe des ami.e.s du Festival », plus la date se rapproche, plus tu auras tes chances !